Le coming-out de ma petite soeur

Ma petite soeur... Elle n’a jamais été franchement féminine, mais toujours une beauté naturelle. Elle est devenue maman bien avant moi, a possédé une maison bien avant moi et s’est mariée bien avant moi. Oui, j’ai été envieuse pour tout cela, car tout cela faisait partie de mon plan de vie, ma vie idéale. Je suis l’aînée après tout, il aurait été dans l’ordre naturel des choses que je vive au moins une de ces expériences avant elle!
 
Mais était-elle heureuse? J’en sais absolument rien, parce que ma petite soeur a un jardin secret bien  gardé! Difficile de la faire parler... Il fait travailler fort pour avoir droit à ses confidences. Ma faute? Peut-être bien, parce que comme elle j’ai des opinions et comme elle je n’ai aucune difficulté à les faire entendre! Peut-être qu’un jour elle a eu peur de me parler? J’en sais rien.
 
Elle a vécu 11 ans avec son conjoint. Même pas deux ans mariée avec lui... Ils ont deux forts caractères donc leurs engueulades étaient épiques. Et un jour, j’ai su que leur dernière engueulade s’était soldée par une séparation. La raison? J’en avais aucune espèce d’idée! Jusqu’à ce dimanche après-midi.
 
-Est- ce quelqu’un t’a dit pourquoi on est séparés? m’a-t-elle demandé alors qu’on se dirigeait en voiture vers le centre d’achat.
-Non... Pourquoi?
-Ben... J’ai une aventure avec quelqu’un. Elle s’appelle Jacynthe.
-Ah, ok.
 
Qu’est-ce que j’étais supposée dire? J’avais beaucoup de peine pour ce drame, une séparation c’est toujours un drame, encore plus quand il y a 2 enfants dans le décor. Deux enfants qui, d’ailleurs, rencontraient déjà leur lot de difficultés à l’école... Ma première pensée fut pour eux. Allions-nous nous retrouver avec deux garçons totalement perturbés? Pauvres garçons... Il fallait que je sois présente pour eux! 
 
- Pis toi, comment tu vas? As-tu besoin d’aide? 
 
Ça, c’est ma deuxième réaction. À peu près le même genre que lorsqu’elle m’avait annoncé, à 19 ans, qu’elle était tombée enceinte. Une réaction de protection. Je suis la grande soeur, je vais prendre soin de toi, si tu veux.
 
Plus tard, la colère. Tu t’es mariée, sachant ton couple en péril! Oui je l’ai jugée, pour avoir dépensé plein d’argent « pour rien ». Ça, c’était avant de savoir qu’elle et son conjoint avaient fait ça justement dans l’espoir de sauver leur couple. Car elle a essayé. Et très fort. Elle a fait des thérapies pour arriver à concilier tous les aspects de sa vie. « Une vie, j’en ai juste une » dira-t-elle si on lui parle de son « ancienne vie » de couple et de sa « nouvelle vie ». 
 
Une deuxième colère s’est ajoutée. Comment est-il possible que je n’ai jamais rien vu? Ni de sa souffrance, ni de son bonheur d’être avec des amies? Pourquoi n’ai-je pas eu droit aux confidences? Je me suis sentie la dernière des dernières! Peu à peu, je me suis mise à faire des liens... Ces amis gay avec qui elle se tenait lorsqu’elle était plus jeune... Ces jeunes femmes avec qui elle s’est liée d’amitié dans les dernières années de sa vie avec le père de ses enfants... Son amitié tellement exclusive avec son « accointée », le mariage à deux couples... Et son bonheur pendant ces moments.. Tout s’expliquait. 
 
Finalement, le soulagement. Les mois ont passé. Son sourire s’est fait plus présent. Une complicité agréable à voir entre elle et Jacynthe s’est installée, une douceur dans son attitude... Le bonheur. Ses enfants se sont adaptés très rapidement. Finalement, après la crise de la séparation tout était maintenant pour le mieux.
 
Avez-vous remarqué qu’en aucun temps je n’ai parlé de ma réaction face à la bisexualité de ma soeur? C’est parce que pour moi, qu’elle partage sa vie avec un homme ou une femme, ou les deux en même temps, je m’en fous! Jacynthe est adorable, j’aime toujours autant mon ancien beau-frère. 
 
Ma soeur est bisexuelle. Ma soeur peut être attirée autant par un homme que par une femme. Elle a choisi de s’écouter, de se respecter et de vivre son unique vie en conformité avec ses propres désirs. Et de la vivre ouvertement, presque en disant tout haut « tant pis pour ceux que ça choque, je suis comme ça que ça vous plaise ou non »! 
 
Ma petite soeur est bisexuelle, mais elle n’est pas que ça. Elle est maman. Elle est une tante. Elle est une femme. Elle est carnivore et même de plus en plus épicurienne. Elle est la fille de ses parents, de son père qui fut réputé pour ne pas particulièrement apprécier les sentiers battus. Elle est drôle. Elle est sensible. 
 
Et elle est ma soeur, peu importe avec qui elle partage sa vie.
 

Commentaires  

zenadmin
0 #1 zenadmin 15-02-2015 15:51
Très bon texte, inspirant!

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Liste des participants qui ont commenté cet article

Commentaires (1)

Ajouter votre commentaire

Écrire un commentaire en tant qu'invité

0
Vos commentaires sont soumis à la modération d'un administrateur.

Joignez-vous à notre communauté Profitez de tous les avantages d'être membre

Bonjour,<br />votre témoignage me touche car je vis la même chose !!! (en fait non, je ressens la même chose mais je n'ai pas de relation avec u...
Bonjour,<br />votre témoignage me touche car je vis la même chose !!! (en fait non, je ressens la même chose mais je n'ai pas de relation avec u...

Connexion or S'inscrire